Qu’est ce qu’un signe de qualité ?

La loi d’orientation agricole (LOA) du 5 janvier 2006 a clarifié le système des signes de qualité. En application de cette loi, l’ordonnance 2006-1547 du 7 décembre 2006 a réorganisé le dispositif français de valorisation des produits agricoles, forestiers ou alimentaires et des produits de la mer.

Ce nouveau dispositif entré en vigueur le 1er janvier 2007, permet de renforcer la lisibilité des démarches officielles de qualité et la préservation de leur crédibilité par des contrôles adéquats. Les pouvoirs publics supervisent l’application de l’ensemble du dispositif.

Les modes de valorisation des produits agroalimentaires sont désormais séparés en trois catégories distinctes :

  • Les signes d’identification de la qualité et de l’origine (SIQO) :  le label rouge, l’appellation d’origine contrôlée (AOC), l’appellation d’origine protégée (AOP), l’indication géographique protégée (IGP), la spécialité traditionnelle garantie (STG) et l’agriculture biologique (AB). Ils bénéficient de logos officiels nationaux ou communautaires ;
  • Les mentions valorisantes : « montagne », « fermier », « produits pays » ;
  • La certification de conformité du produit (CCP).

 

En Rhône-Alpes, nous disposons de 3 signes de qualité :

L’agneau de l’adret* a été créé en 1994. Son lancement a pu se faire grâce à une longue réflexion de l’ensemble de la filière après un an d’étude et des enquêtes pour connaître les attentes des consommateurs et des distributeurs. Réunis et questionnés, ils ont été unanimes : cette viande doit être un symbole de la nature, de bon goût, de soleil. Tous avaient l’image d’un beau troupeau, sur le flanc d’une colline ensoleillée…

Les groupements de producteurs de Rhône-Alpes, d’Auvergne, de Bourgogne et de Franche Comté travaillent pour cette démarche volontaire, avec pour seul but : livrer des agneaux de qualité issus de leur région afin de satisfaire les attentes des consommateurs.

Dans cette logique, tous s’engagent : les éleveurs, les abattoirs, les sociétés commerciales.

En 2012, l’Association a obtenu la réconnaissance en Label Rouge de son cahier des charges LA 01-12 par le Ministère de l’Agriculture. Après plus de 15 années en démarche certifiée, l’agneau de l’adret s’associe à ce nouveau Label Rouge. Cette reconnaissance permet de communiquer sur la qualité supérieure des agneaux produits par les éleveurs engagés dans notre démarche.

Rejoignez nous vite sur www.agneau-adret.fr !

L’agneau de Sisteron doit être né et élevé et abattu dans la zone IGP : région Provence Alpes Côte d’Azur et Drôme Provençale. Un Label Rouge (09-95) est associé à l’agneau de Sisteron afin de garantir sa qualité gustative supérieure.

C’est un agneau jeune (âgé de 70 à 150 jours), issu de brebis de race rustique locale, présente une viande claire, douce en goût et d’une tendreté exceptionnelle.

L’animation et la gestion de la démarche est réalisée par l’association César.

Venez visiter le site de l’Agneau de Sisteron sur  www.agneaudesisteron.fr !

La marque AB est une marque collective de certification, d’usage volontaire et propriété du ministère de l’agriculture. Elle identifie les produits d’origine agricole destinés à l’alimentation humaine ou à l’alimentation animale qui respectent, depuis le producteur jusqu’au consommateur ; la réglementation et le contrôle bio tels qu’ils sont appliqués en France, ainsi que de fortes exigences de traçabilité.

Pour en savoir plus rendez-vous sur http://agriculture.gouv.fr/agriculture-biologique !