• 160522 - un Dimanche à la campagne
  • anim viande printemps des chèvres
  • 160828 - La Valla pour site

Toutes les occasions sont bonnes !

Foires agricoles, fêtes locales et manifestations diverses : de nombreux événements peuvent s’avérer propices à installer un stand « viande caprine » et ainsi faire découvrir la viande de chèvre ou de chevreau au grand public.

Parmi les dernières actions menées en Rhône-Alpes, on peut citer :

  • la participation au « Marché des Saveurs » le 5 Novembre 2015 : un grand marché de producteurs organisé en plein centre-ville à Lyon,
  • l’organisation d’une animation culinaire sur la viande de chevreau dans le cadre du « Printemps des chèvres » à Faverges (74) les 23 et 24 avril derniers,
  • des présentations et dégustations proposées à l’occasion de plusieurs manifestations, et notamment : « un Dimanche à la Campagne » le 22 mai à Montélimar (26), la « Fête du Picodon » les 16 et 17 juillet à Saoû (26), ou encore la Fête de la Chèvre le 28 août à la Valla en Gier (42), …

Surprendre d’abord, et ensuite convaincre

En 2014, la filière caprine régionale a investi dans la création d’un stand parapluie, de deux kakémonos et d’un drapeau, avec les slogans «Viande de chevreau, osez l’originalité » et « Partez à la découverte de la viande de chèvre ». Ces supports sont mis à disposition dans les différentes manifestations et s’avèrent bien utiles pour attirer l’œil et arrêter le chaland devant le stand viande caprine.

  • HPIM3663
  • Resized_20160926_114959
  • DSC_0175

Ensuite, un des passages obligés est de faire découvrir le produit en le faisant goûter : petits morceaux de viande de chevreau à la plancha, bourguignon ou couscous de chèvre, et évidemment tranches de saucisson et petits toasts de pâté de chèvre…

On peut choisir de se limiter à de la dégustation. Dans ce cas, il ne faut pas être trop généreux sur les portions et il faut apprendre à résister aux pique-assiettes ! Mais on peut également proposer à la vente des sandwitchs ou un plat chaud à l’assiette.

Dans tous les cas, la réaction des consommateurs est en général très favorable. Ceux qui ne connaissaient pas ces viandes se disent le plus souvent agréablement surpris.

L’étape suivante consiste à indiquer au consommateur où il va pouvoir retrouver cette viande qu’il vient d’apprécier. On peut commencer par vendre sur place des charcuteries, terrines et conserves. Mais il est aussi toujours intéressant de pouvoir distribuer une liste de points de vente aux visiteurs intéressés.

Pour finir, on marque vraiment des points en distribuant des fiches-recettes. Cela permet de répondre aux personnes qui demandent comment elles peuvent cuisiner ces viandes chez elles, sans compter que la cuisine est un hobby très à la mode et que les recettes originales sont prisées.

Une variante peut aussi consister à organiser une animation culinaire, avec un cuisinier professionnel ou un chef-restaurateur qui réalise en direct et commente, une recette à base de viande caprine.

De multiples façons de communiquer

La promotion de la viande caprine peut aussi prendre d’autres formes, qui valorisent le réseau relationnel des professionnels de la filière et sont souvent peu coûteuses.

Le Syndicat Caprin de la Drôme a ainsi participé à deux  émissions de radio « Les Toqués » sur France Bleu Drôme-Ardèche. La première, le 14 décembre 2015 était consacrée à la viande de chevreau et la deuxième, le 6 juin 2016 aux recettes à base de viande de chèvre.

Enfin, on peut évoquer l’initiative prise par la filière caprine régionale qui a mis la viande de chèvre au menu de la cantine des organisations professionnelles agricoles régionales, à Lyon, le 12 avril 2016.

Les supports de communication

Les fiches recettes